Vrai ou faux ?!? : 10 idées reçues sur le rachat de crédits

Les idées reçues ont bien souvent la peau dure !
Elles restent dans votre esprit, s'agglutinent, et vous empêchent de faire des choix pourtant tout indiqués !
Beaucoup d'idées reçues existent sur le rachat de crédits. Et comme nous les entendons souvent, nous avons décidé d'en faire ici un condensé des plus coriaces, et de les tuer pour mieux vous aider à décider...

Idée reçue N°1 :

« Je regroupe mes crédits en 1 seul, rééchelonné sur une plus longue durée, très bien… mais au final ça va me coûter plus cher… »

Le rachat de crédits est une solution qui vous permet de reprendre en main votre budget, et d’aborder l’avenir plus sereinement. En réduisant votre taux d’intérêt, ce sont vos mensualités qui sont réduites en contrepartie de l’allongement de la durée de remboursement.
Vous allez donc certes rembourser votre nouveau crédit sur une durée plus longue, et augmenter ainsi son coût global, mais chaque mois, vous respirerez un peu plus.

Idée reçue N°2 :

« Si je vous transmets mes informations personnelles et financières, je vais être en porte à faux avec ma banque. »vrai_faux1

Toutes les informations que vous nous transmettez restent 100% confidentielles. Nous vous demandons des pièces justificatives de votre situation financière personnelle – sous réserve d’acceptation de votre dossier – afin de négocier l’offre de rachat de crédits la plus compétitive du marché, et nous vous les restituons en fin d’étude. De plus, nous ne nous rapprochons pas de votre conseiller bancaire durant nos démarches de regroupement de crédits. En revanche, vous pouvez tout à fait garder un contact avec votre conseiller qui reste un interlocuteur de choix.

Idée reçue N°3 :

« Faire un rachat de crédits va m’obliger à changer de banque, je ne veux pas m’enliser dans tant de démarches. »

C’est une des idées reçues les plus courantes, et aussi les plus fausses ! Vous n’avez absolument aucune obligation de changer de banque lorsque vous mettez en place un rachat de crédits. Il s’agit ni plus ni moins de mettre en place un nouveau prêt qui regroupera tous les autres, un prêt unique contracté auprès d’un établissement fournisseur de crédits. Il n’y a donc là aucune obligation de quitter votre banque.
Votre nouvelle et unique mensualité sera donc prélevée sur le compte de votre choix, sans avoir à changer vos habitudes de gestion.

Idée reçue N°4 :

« De toutes façons, seuls les surendettés à l’excès peuvent bénéficier d’un rachat de crédits. »vrai_faux2

Le rachat de crédits s’adresse aussi bien à une personne lourdement endettée, qu’à un particulier qui a contracté quelques crédits et qui souhaite simplement optimiser son budget. Vous pouvez donc, conscients que votre situation budgétaire peut être améliorée, faire un rachat de crédits sans être pour autant considéré comme surendetté lourd.
Il est toujours bon de garder à l’esprit que contracter des crédits fait partie de la vie : on ne peut pas acquérir certaines choses en payant comptant ! L’essentiel est de rester vigilant sur l’évolution de votre taux d’endettement. Le rachat de crédits est d’une aide précieuse lorsque celui-ci devient trop élevé, sans forcément atteindre le surendettement !

Idée reçue N°5 :

« Mes dettes personnelles (famille, amis,…) ne pourront pas être prises en compte par le rachat de crédits, ma situation sera toujours instable. »

Vos dettes personnelles peuvent tout à fait être prises en compte dans votre rachat de crédits. C’est vrai que ce point n’est pas explicitement traduit dans le terme « rachat de crédits », mais il faut savoir que cette solution financière vous permettra de repartir sur des bases saines à 100%. Parlez-en avec votre conseiller Crédit Immobilier Direct, il saura vous aiguiller.

Sachez qu’en plus des dettes familiales, nous pouvons aussi regrouper en plus de vos crédits « classiques » : les retards d’impôts et les dettes de rachat de soulte.

Idée reçue N°6 :

« Il n’existe pas de taux fixe en rachat de crédits, il est hors de question pour moi d’avoir un taux variable ! »

vrai_faux3

Le rachat de crédits n’est ni plus ni moins qu’un nouveau crédit. Comme tous les crédits, il existe à taux variable mais aussi à taux fixe.Le taux fixe vous permettra de vous projeter plus facilement vers l’avenir, de ne pas avoir à craindre de mauvaises surprises quant à l’évolution de votre mensualité de rachat de crédits.

Souscrire à un rachat de crédits à taux variable vous permettra d’avoir un taux d’intérêts moindre sur les premières mensualités. Il vous sera aussi possible de passer sur un taux fixe par la suite, si votre contrat de rachat de crédits vous le permet. Votre conseiller Crédit Immobilier Direct saura vous orienter vers un taux fixe ou un taux variable selon vos besoins et votre situation.

Idée reçue N°7 :

« Je sais qu’il y a des frais liés à la mise en place d’un rachat de crédits. La demande et l’étude préalable doivent coûter cher, quelles pertes si mon projet n’est pas réalisable ! »

Crédit Immobilier Direct a bien compris les besoins de ses clients. C’est pourquoi nous vous offrons intégralement le dépôt de votre demande ainsi que l’étude de votre projet. Dès votre demande réceptionnée, votre conseiller vous appelle gratuitement pour s’assurer de la faisabilité de votre projet, il regarde une première fois les offres qui seront disponibles dans votre cas, et vous fournit les explications dont vous avez besoin. Tout cela gracieusement.Votre projet n’est pas réalisable, ou vous avez changé d’avis ? Vous ne nous devez rien. C’est aussi ça le service de courtage Crédit Immobilier Direct.

Idée reçue N°8 :

« Ma situation est compliquée certes, mais – étant propriétaire – je ne veux pas qu’un rachat de crédits m’oblige à placer ma maison en hypothèque ! »

vrai_faux4

Parler d’hypothèque en France, associée à un rachat de crédit, ne signifie absolument pas la même chose que l’hypothèque au sens américain du terme. Ici, pas de perte de votre bien, pas d’obligations. Vous continuez d’en disposer comme bon vous semble.

Il s’agit en fait de donner une garantie solide, un gage de confiance à la banque qui va prendre en charge le remboursement de toutes vos dettes.

Idée reçue N°9 :

« Si je vous demande un rachat de crédits, je serai fiché à la Banque de France. »

Non. Mettre un rachat de crédits en place n’implique en aucun cas un fichage à la Banque de France. Vous ne serez fiché par aucun établissement, tout se passe entre nous, et la banque que vous sélectionnerez.

Le rachat de crédits n’est vraiment rien de moins qu’un nouveau crédit, qui harmonise votre budget et respecte vos finances. C’est souvent grâce à sa mise en place et à une bonne gestion que certains particuliers évitent justement la Banque de France et son fichage. Le rachat de crédits peut – dans certains cas – être considéré comme un vrai rempart au surendettement !

Idée reçue N°10 :

« Mon banquier vient de me refuser la mise en place d’un rachat de crédits. Pourquoi serait-ce différent avec vous ? »

vrai_faux5

Ce sera tout à fait différent avec nous pour la simple et bonne raison que nous travaillons en étroite collaboration avec les plus grandes banques françaises. La vôtre sera probablement dans la liste, mais grâce à nos partenariats de longue date, nous serons en mesure de négocier pour vous la meilleure offre du marché avec une autre banque si la vôtre oppose un refus à votre projet.

 

accedez au formulaire