Assurance de prêt

Publié le 12 août 2014

3 étapes indispensables pour renégocier votre assurance de prêt.

Renégocier votre assurance de prêt peut être une véritable aubaine ! Pour obtenir les meilleures conditions possibles, suivez le guide. Nous vous expliquons !

Désormais, toute personne qui obtient un prêt immobilier, dispose d’un délai d’un an pour effectuer la renégociation de son assurance emprunteur obligatoire, souscrite lors de la demande du crédit. C’est une véritable aubaine qu’il faut savoir bien saisir pour en tirer réellement profit. Trois étapes sont nécessaires pour changer efficacement une assurance de prêt.
Celles-ci sont détaillées ci-après.

Rechercher une couverture d’emprunt équivalente

C’est la première étape à réaliser. Vous avez le choix entre une grande variété d’organismes d’assurance, qui proposent des couvertures et garanties équivalentes, sinon meilleures. Ce sont celles-là qu’il faut privilégier. C’est d’ailleurs une exigence de la loi Hamon. Si elle n’est pas respectée, la banque a le droit de réfuter le nouveau contrat de l’emprunteur.
En outre, il faut distinguer dans ce groupe, les polices dont les primes et conditions de paiement sont meilleures que l’assurance dont vous disposez actuellement.
Pour effectuer des comparaisons moins fastidieuses, il vous serait judicieux d’utiliser les outils de comparaison en ligne de produits d’assurances. Avoir recours à un courtier est une option très intéressante.
Au bout de cette étape, vous devriez êtes en mesure de trier une à trois propositions intéressantes.

Informer la banque de votre décision de changement de couverture

Dès que vous avez choisi la nouvelle couverture à laquelle vous allez souscrire, vous devez envoyer une copie signée du nouveau contrat d’assurance à votre banque. Ce contrat accompagne votre demande de résiliation qui sera en fait une « lettre de résiliation substitution ».
L’envoi doit être fait par courrier recommandé avec accusé de réception, au moins 1 mois avant l’entrée en vigueur de la nouvelle police, et au plus tard 15 jours avant la fin des 12 premiers de souscription de l’ancienne couverture.

La réponse de la banque sur votre nouvelle assurance emprunteur

Dès qu’elle reçoit votre courrier, la banque dispose d’un délai non extensible de 10 jours ouvrables, pour donner une réponse. Le défaut de réponse vaut acceptation et soumet la banque à une amende compensatoire de 3 000 euros. En outre, tout refus doit être dûment motivé.