Assurance de prêt

Publié le 26 janvier 2015

Assurance de prêt : Tout savoir sur la garantie chômage

Toute assurance de prêt doit obligatoirement comporter une garantie contre les risques d’incapacité et de décès. Mais d’autres options peuvent être ajoutées en fonction de vos besoins et de votre situation personnelle, notamment l’option « perte d’emploi ».

Toute assurance de prêt doit obligatoirement comporter une garantie contre les risques d’incapacité et de décès. Mais d’autres options peuvent être ajoutées en fonction de vos besoins et de votre situation personnelle, notamment l’option « perte d’emploi ».

Qu’est-ce que l’assurance chômage ?

Cette assurance prend en charge le remboursement de vos mensualités d’emprunt en cas de chômage. Elle vous apporte une protection supplémentaire, vous permettant de conserver votre bien malgré votre soudaine diminution de ressources. À la différence de l’assurance décès qui couvre le capital restant à payer, elle assure tout ou partie de la mensualité. Elle ne se met en place qu’en cas de licenciement par l’employeur, sous certaines conditions.

Comment fonctionne-t-elle ?

Certaines conditions sont nécessaires pour souscrire l’option « perte d’emploi ». Tout d’abord, il faut souligner que les fonctionnaires ne peuvent pas y souscrire. Quant aux autres salariés, ils doivent obligatoirement être en CDI au moment de la signature du contrat. Généralement, il leur est demandé d’avoir moins de 55 ou 60 ans. Si le prêt est souscrit par deux co-emprunteurs, elle peut ne s’appliquer que sur l’un des deux, selon la quotité souhaitée.

Les délais de mise en place de l’assurance chômage

Deux délais sont à distinguer. Il faut prendre en compte un premier délai, celui de prise d’effet de cette assurance, qui varie généralement de 90 à 180 jours à partir de la date de souscription du contrat. Si vous êtes licenciés durant cette période, vous ne pourrez alors pas en bénéficier. Il existe ensuite un délai de carence, ou franchise. Ainsi le paiement de mensualité s’effectuera généralement 90 à 180 jours après l’ouverture des droits par le Pôle Emploi. En l’absence de toute indemnité, la garantie ne jouera pas, c’est-à-dire si vos droits au chômage ne sont pas ouverts. L’assurance vous couvre au maximum ensuite pendant 360 jours consécutifs de chômage. Au-delà, vous devrez avoir au moins un CDD de 6 mois pour réactiver l’option. Enfin, la garantie chômage ne peut pas excéder sur la totalité de l’année du prêt, une période défini dans le contrat (environ 1440 jours par période de 360 jours renouvelables).

Assurance de prêt
Protégez votre emprunt
Et faites des économies
Démarrer l'étude
Étude gratuite et sans engagement.