Assurance de prêt

Publié le 3 août 2016

Incapacité de travail : que prévoit votre assurance de prêt ?

Qu'elle soit causée par une maladie ou un accident, l'incapacité de travail est imprévisible. Votre assurance de prêt vous couvre-t-elle correctement ?

Ne plus être capable d’assurer tout ou partie de ses missions professionnelles est une éventualité à envisager. Si vous remboursez un crédit immobilier, une assurance de prêt aux garanties inadaptées peut avoir de lourdes conséquences. Face à l’incapacité de travail, choisissez votre assureur !

 

Les différents types d’invalidité et d’incapacité de travail

Avant toute chose, notez que les assureurs font une distinction de types d’invalidité et d’incapacité de travail pour proposer leurs garanties. Il est donc nécessaire de connaître ces différences, au nombre de trois, pour mieux décrypter les offres des organismes d’assurance.

  • L’ITT (Incapacité Temporaire de Travail) signifie que vous n’êtes pas en mesure d’exercer des activités professionnelles. Elle peut être partielle ou totale, auquel cas vous ne pouvez pas du tout travailler. Cette incapacité est toujours limitée dans le temps et prend la forme d’un arrêt de travail si elle est totale. Notez qu’un mi-temps thérapeutique n’est pas toujours couvert car il s’agit d’une option supplémentaire du contrat d’assurance emprunteur.

 

  • L’IPP (Invalidité Permanente Partielle) signifie que votre taux d’invalidité dépasse les 33 %. Ce pourcentage peut varier d’un contrat à un autre mais l’invalidité est toujours permanente. On parle alors de handicap ne vous empêchant pas totalement de mener des missions professionnelles. Votre travail est alors partiel et adapté à vos difficultés.

 

  • L’IPT (Invalidité Permanente Totale) signifie que votre taux d’invalidité dépasse les 66 %. Tout comme pour l’IPP, ce taux est amené à évoluer en fonction des offres d’assurance. Ici aussi, l’invalidité est permanente. Avec ce niveau de handicap, travailler n’est possible que pour un nombre restreint d’emprunteurs.

 

L’assureur d’un crédit immobilier propose des prises en charge en fonction de ces trois situations d’invalidité et d’incapacité de travail. Ces garanties sont facultatives mais sont vivement conseillées au point d’être des conditions d’octroi du prêt pour la plupart des banques.

 

Attention aux conditions de votre contrat d’assurance de prêt

Les types d’invalidité ou d’incapacité de travail ne sont pas les seuls points sur lesquels vous devez vous pencher. Les conditions de prise en charge des mensualités varient aussi en fonction du type de paiement et du délai de franchise prévus par les contrats d’assurance de prêt. Votre assureur peut vous proposer deux types de paiement. Ce dernier peut alors être systématique dès lors qu’il y a inaptitude au travail, ou bien seulement en cas de perte de votre salaire.

De plus, bien qu’il soit généralement fixé à 3 mois, le délai de franchise peut être de 15 jours à 6 mois. En d’autres termes, vous êtes plus ou moins rapidement appuyé financièrement en fonction du contrat souscrit. La couverture des invalidités ou incapacités de travail – quelles qu’elles soient – a bien sûr un coût. Souscrire à l’offre d’assurance emprunteur proposée par votre banque n’est pas nécessairement la solution la plus sécurisante et économique.

Vous pouvez faire assurer votre prêt par une société d’assurance tierce, du moment qu’elle propose les garanties minimales exigées par votre banque. La délégation d’assurance de prêt est possible grâce aux lois Chatel, Lagarde et Hamon et permet de réaliser de fortes économies* ! Il est fortement recommandé de passer par un courtier pour espérer atteindre de telles économies. En effet, son rôle est de faire jouer la concurrence pour vous trouver une assurance de prêt optimale. De plus, la demande d’étude en ligne est gratuite et sans engagement.

* Chez Crédit Immobilier Direct, l’économie est de 10 000 € en moyenne pour un prêt de 200 000 €.

Assurance de prêt
Protégez votre emprunt
Et faites des économies
Démarrer l'étude
Étude gratuite et sans engagement.