Assurance de prêt

Publié le 4 juin 2015

Ne négligez pas la part de l’assurance dans le coût du crédit !

Crédit Immobilier direct vous informe sur la part importante que prend l'assurance de prêt sur un crédit immobilier.

Avec la baisse des taux de crédit immobilier, la part de l’assurance emprunteur est de plus en plus importante dans le coût total d’un prêt.

Jusqu’à 40 % du coût d’un crédit

L’assurance emprunteur prend une place plus capitale dans le coût de notre crédit. La raison principale : la baisse des taux de crédit immobilier.

En effet, plus les taux sont faibles, plus le montant des intérêts baisse. La part de l’assurance emprunteur va donc proportionnellement augmenter en fonction de la baisse des intérêts.

Prenons un exemple :

 

Et des tarifs en hausse

Le rapport de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA) fait l’état en mars d’une hausse du coût de l’assurance de prêt. Les cotisations d’assurance emprunteur ont augmenté de 4 % en deux ans. Plusieurs facteurs expliquent cette hausse : à l’exception de la couverture décès, l’ensemble des garanties sont devenues plus couteuses :

  • La garantie incapacité et invalidité : + 3 %
  • La garantie perte d’emploi : + 9 %

Ces augmentations ont contribué à établir un record de collecte pour les contrats d’assurances emprunteurs. En 2013, tous secteurs confondus (professionnel, consommation et immobilier) c’est un total d’environ 8.3 milliards répartis ainsi :

  • 70 % pour les garanties décès (soit 5 757 millions d’euros)
  • 27 % pour les garanties incapacité (soit 2 216 millions d’euros)
  • 4 % pour les garanties perte d’emploi (soit 304 millions d’euros)

Cependant, des solutions existent pour obtenir un contrat aux meilleures conditions, mais également, moins coûteux !

La délégation d’assurance : de grosses économies à la clé !

Si les emprunteurs savent qu’il est important de négocier le taux d’intérêt de leur prêt, nous voyons que négocier son assurance est aussi source d’économie. Il est donc légitime de comparer différentes offres. Ceci est d’autant plus facile depuis que les lois Lagarde et Hamon ont ouvert la concurrence.

Or les assurances groupe faites par les banques proposent des tarifs mutualisés. Ce qui n’avantage pas les jeunes emprunteurs par exemple. Certains profils d’emprunteur peuvent diviser par trois le coût de leur assurance en choisissant une assurance individuelle.

Ce phénomène s’accélère : 30 % des emprunteurs en 2013 ont choisi la délégation d’assurance. Au lieu de celle proposée par l’établissement prêteur.

Faire appel à un courtier reste la solution la plus simple et efficace pour mettre en place une délégation d’assurance ! Les courtiers en assurance se chargeront de négocier votre contrat, sans que vous vous déplaciez.

Assurance de prêt
Protégez votre emprunt
Et faites des économies
Démarrer l'étude
Étude gratuite et sans engagement.