Assurance de prêt

Publié le 3 mars 2015

Les pièges à éviter en assurance de prêt immobilier

En assurance de prêt immobilier, nombreux sont les pièges qu'il faut éviter. Pour être sûr de ne rien oublier, suivez nos conseils afin de bien comparer les différents contrats.

Lorsque vous faites un emprunt, vous avez aujourd’hui la possibilité de souscrire à une assurance de prêt auprès d’un autre organisme financier que celui qui vous accorde le crédit. Pour faire de réelles économies, il faut cependant bien choisir son contrat.

Les garanties systématiquement proposées

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous n’êtes en théorie pas obligé de souscrire une assurance décès et invalidité, mais la plupart des organismes financiers n’accepteront de vous accorder un crédit que si vous vous pliez à cette demande. Il s’agit en effet pour eux de la garantie d’être remboursé, même en cas d’incident. Dans le cadre de la souscription à un crédit immobilier, certaines garanties sont donc obligatoires. Elles sont au nombre de deux :

  • La garantie décès = signifie qu’en cas de décès de l’assuré, l’assureur versera à l’organisme prêteur la totalité du capital restant dû (en fonction de la quotité prise lors de la souscription du contrat. À savoir : si vous êtes seul à contracter un prêt immobilier, vous aurez l’obligation de prendre une couverture de risque de 100%)
  • La garantie invalidité est prévue une prise en charge partielle de vos mensualités.

Les garanties optionnelles

Certaines garanties peuvent venir s’ajouter à ce socle de base formant l’assurance de prêt. Il s’agit par exemple de la garantie en cas d’incapacité de travail, c’est-à-dire l’incapacité d’exercer totalement ou partiellement, en raison de son état de santé, une activité source de revenus. Cette garantie est non obligatoire mais fortement recommandé. De plus, il existe la garantie perte d’emploi, qui couvre l’emprunteur en cas de chômage.

Bien comparer les offres pour éviter les pièges

Lorsque vous allez comparer les offres reçues, vous devrez vérifier certains points importants. Premièrement, renseignez-vous bien sur le délai de carence, c’est-à-dire la période prévue au contrat durant laquelle la garantie ne pourra jouer. Faites également attention au délai de franchise. Il s’agit de la période nécessaire de non activation des remboursements entre la survenue de l’incident et la mise en place de la garantie. Enfin, soyez vigilant sur le niveau de prise en charge. Il peut être différent pour les mêmes garanties selon les contrats et les organismes. Pour être accompagné et choisir le meilleur contrat, prenez contact avec un de nos spécialistes.

Assurance de prêt
Protégez votre emprunt
Et faites des économies
Démarrer l'étude
Étude gratuite et sans engagement.