Assurance de prêt

Publié le 18 mai 2016

Questionnaire médical : son impact sur le coût de l’assurance de prêt

Au moment de la souscription à une assurance de prêt, vous devez renseigner un questionnaire médical. Pourquoi et quelle est sa répercussion sur le coût ?

Pour tout crédit immobilier, une assurance de prêt est indispensable. Et pour tout contrat d’assurance emprunteur, il y a un questionnaire médical. Les informations que vous y indiquez servent à sécuriser le remboursement de votre emprunt, grâce à une offre adaptée à votre profil.

 

Mieux connaître les risques, l’objectif du questionnaire médical

Emprunter implique toujours de prendre en compte les éventuelles difficultés ou impossibilités de remboursement. Ces complications peuvent émaner d’un changement de situation professionnelle, d’un accident mais aussi de problèmes de santé. C’est sur ce dernier point que le questionnaire médical entre en jeu.

L’offre d’assurance de prêt qui vous est faite évolue en fonction de votre âge et de vos antécédents médicaux. D’autres critères tels que le fait que vous fumiez, que vous pratiquiez un sport à risque et, ou que voyagiez fréquemment sont également pris en compte. Ces détails viennent compléter votre profil emprunteur et vous garantissent un contrat ajusté en conséquence. Votre assureur a en effet la possibilité d’évaluer les potentiels risques liés à vos spécificités. Le coût de votre assurance de prêt découle en partie de ces informations : vos cotisations varient en fonction du risque estimé.

Notez qu’un questionnaire incomplet en termes d’informations données par l’emprunteur peut entrainer la nullité du contrat d’assurance de prêt. Dans d’autres cas, une augmentation des primes ou une diminution des indemnisations s’appliquent.

 

Le coût de votre assurance de prêt varie aussi en fonction de votre assureur

Vous l’aurez compris, le prix d’une assurance emprunteur n’est pas uniquement défini par la nature du projet qu’elle couvre : votre santé compte aussi. Les écarts de coût peuvent être importants en fonction de votre profil.

Toutefois, vous pouvez réaliser de fortes économies en optant pour la délégation d’assurance de prêt. Cela consiste à faire assurer votre crédit par un établissement autre que votre banque. On parle alors de contrat individuel en opposition au contrat de groupe proposé par votre prêteur.

La réduction du coût total de votre emprunt peut atteindre les 10 000 €*. Cette opération est possible depuis la loi Hamon et concerne aussi bien les nouveaux contrats que les actuels**.

 

* Réduction moyenne pour un prêt de 200 000 €.

** Vous pouvez changer d’assureur pour votre prêt si vous avez signé votre contrat actuel après le 26 juillet 2014, date d’entrée en vigueur de la loi Hamon.

Assurance de prêt
Protégez votre emprunt
Et faites des économies
Démarrer l'étude
Étude gratuite et sans engagement.