Assurance de prêt

Publié le 5 septembre 2014

À savoir : qu’est-ce que la quotité d’assurance emprunteur ?

Lorsqu’un prêt immobilier est contracté par plusieurs personnes, celles-ci doivent se répartir la couverture des risques contre lesquels la banque veut se protéger.

Lorsqu’un prêt immobilier est contracté par plusieurs personnes, celles-ci doivent se répartir la couverture des risques contre lesquels la banque veut se protéger, en exigeant une souscription d’assurances. La part que supporte chaque co-emprunteur est appelée, la quotité d’assurance. Voici quelques points qu’il serait judicieux de connaître à propos de la quotité d’assurance.

En quoi consiste la quotité d’assurance ?

Que ce soit dans le cadre d’un mariage ou d’un PACS, la plupart des couples souscrivent de façon conjointe à des crédits immobiliers, en France. Toutefois, il est essentiel que chaque co-contractant se prémunisse contre la défaillance de l’autre (décès ou perte d’emploi), de sorte à ne pas supporter tout seul, le paiement des échéances. C’est en cela que consiste justement la quotité d’assurance.
Elle va consister pour chaque cocontractant, à garantir une proportion du montant du crédit, en supportant la couverture d’une partie des risques. Les co-contractants sont libres de définir les proportions de partage de la couverture des risques.
L’essentiel pour la banque, est que cette répartition des risques soit capable de couvrir le montant total du prêt.

Les points essentiels à savoir sur la quotité d’assurance.

La quotité d’assurance devrait se faire en fonction du pouvoir d’achat de chacun des emprunteurs. Ainsi pour les couples, il serait judicieux que l’on se base non sur les revenus, mais plutôt sur leur taux de participation aux charges de la maison. Ce critère de répartition est plus juste et conserve l’esprit qui sous-tend toute souscription commune d’un crédit immobilier, c’est-à-dire un lien fort, une confiance à toute épreuve, et la volonté de partager ce qu’il y a de plus important dans la vie.

La prime de l’assurance emprunteur est proportionnelle à la quotité. Il serait donc judicieux de souscrire une assurance pour une quotité des plus importantes possibles, de sorte à supporter une part moins importante des échéances, en cas d’incapacité du cocontractant. Certains couples souscrivent des quotités de 100 % chacun, couvrant ainsi, l’entièreté des risques, à tous les coups. En effet, en cas de survenance du risque, l’assurance remboursera intégralement le capital restant dû de l’emprunt.

L’essentiel à retenir dans une courte vidéo de l’une de nos expertes en assurance de prêt.

Pour mieux gérer une quotité d’assurance de prêt, la meilleure solution est de se confier à un courtier expérimenté ! Prenez contact avec nos experts en assurance de prêt, il auront réponse à toutes vos questions.

Assurance de prêt
Protégez votre emprunt
Et faites des économies
Démarrer l'étude
Étude gratuite et sans engagement.