Crédit immobilier

Publié le 24 juin 2015

Crédit immobilier : constat sur la hausse des taux.

Crédit Immobilier Direct vous explique et vous informe des conséquences de la hausse des taux de crédit immobilier.

C’est confirmé, les banques commencent à augmenter leur taux de crédit immobilier. Cette tendance est, pour l’instant, très légère. Que se passera-t-il par la suite ? Faut-il prévoir une hausse substantielle ?

Explications sur cette hausse des taux

Au total, près d’une douzaine de banques a augmenté ses taux de crédit immobilier. Les raisons sont multiples.

L’afflux des demandes pour obtenir un crédit immobilier est à prendre en compte. En effet, les taux au mois d’avril n’ont jamais été aussi bas depuis 1945. Naturellement, les emprunteurs ont saisi cette opportunité pour concrétiser leur projet d’achat et de renégociation à un taux attractif. De ce fait, les demandes sont nombreuses. Les banques se sont alors accordées afin de faire progresser les taux proposés pour les crédits immobiliers, tout en conservant le flux engendré par les taux avantageux. Par exemple, le taux moyen sur 20 ans proposé chez Crédit Immobilier Direct est actuellement de 2,40 % contre 2,05 % au mois d’avril.

Autre raison : les obligations assimilables du trésor (OAT) ont bondi d’un point en un mois. L’OAT, est le taux directeur de la Banque Centrale Européenne (BCE). Quand il varie à la hausse, l’Etat, qui se rapproche des établissements financiers, doit emprunter plus cher qu’il ne le faisait auparavant. Par conséquent, les banques augmentent le taux de crédit immobilier proportionnellement à l’offre qu’elles peuvent obtenir.

Cette progression ne se répercute pas de façon instantanée sur les taux que les banques peuvent vous proposer. L’OAT se suit généralement sur le long terme. Mais cette hausse du mois de juin a été très rapide et a surpris plus d’un acteur sur le marché.

Conséquences pour les acquéreurs

Pour l’instant, l’impact de la hausse des taux est léger (entre +0.1 % et 0.3 % selon la durée de prêt souhaitée). Les banques ne veulent pas perturber le marché et le regain d’intérêt que la baisse des taux a apporté.

Une augmentation d’un point sur l’ensemble des taux du secteur immobilier ferait baisser la demande des personnes voulant contracter un prêt. Ce qui n’est pas le but des banques. De plus, malgré la hausse des barèmes, selon votre profil, vous pourrez encore obtenir un taux très attractif. Parmi les partenaires bancaires de Crédit Immobilier Direct, le taux varie de 1,80 % à 2 % pour la souscription d’un prêt sur 15 ans.

Toutefois, les conditions d’octrois pourraient s’endurcir. Nous le savons, la capacité d’emprunt des ménages est très dépendante de ces dernières. D’où l’importance de comparer les offres présentes sur le marché.

En revanche, pour les candidats à la renégociation, les choses se compliquent un peu. En effet, au vu du nombre conséquent des demandes, les banques ont tendance à se recentrer sur les primo-accédants. Il est probable que le boom des renégociations touche à sa fin.

En vue des augmentations à venir, notre principal conseil est d’optimiser son temps. Pour ce faire, contacter un courtier en crédit immobilier permet d’effectuer les démarches de recherche plus rapidement. Il vous soumet la proposition la plus avantageuse pour vous et négocie à votre place pour vous obtenir des conditions d’octroi optimales.

Crédit immobilier
Obtenez le taux le plus bas !
Et réalisez votre projet immobilier
Démarrer l’étude
Étude gratuite et sans engagement