Crédit immobilier

Publié le 17 février 2016

Un mois de janvier 2016 positif pour les taux de crédit immobilier

2015 fut une année historique en ce qui concerne les taux de crédit immobilier. Vous souhaitez obtenir un prêt aujourd’hui ? Les chiffres du mois de janvier vont vous rassurer : la tendance se poursuit en 2016.

Les dernières données de l’Observatoire Crédit Logement/CSA montrent que si vous avez emprunté en janvier, vous avez obtenu en moyenne un taux de 2,15 % contre 2,20 % en décembre, quelle que soit votre durée de remboursement. Chez Crédit Immobilier Direct, nous sommes passés de 1,95 % en décembre à 1,88 % en janvier. Les banques assouplissant leurs critères d’octroi des prêts, nous pouvons peut-être parler de prémices d’une année qui vous serait favorable en tant qu’emprunteur.

 

La baisse des taux se construit autour des primo-accédants

La réduction de l’importance de l’apport personnel révèle une volonté des établissements bancaires de faciliter l’accession à la propriété par les ménages les moins aisés. Notez que si vous êtes dans cette situation, vous pourrez empruntez plus facilement pour deux raisons principales :

  • l’allongement des durées de remboursements, qui permet des mensualités réduites adaptées aux revenus modestes,
  • le passage général à une politique facilitatrice des banques sur les conditions nécessaires à l’acceptation d’un crédit.

 

La politique monétaire internationale et la délégation d’assurance, points à surveiller

Une reprise significative de l’inflation et de l’activité économique pourrait bousculer les barèmes actuels. Dans ce cas, il est probable que le taux directeur fixé par la BCE soit revu à la hausse. Toutefois, sachez que l’état actuel du marché indique que les taux devraient rester stables et bas au moins jusqu’au 3e trimestre de l’année.

Autre point pouvant faire évoluer les taux : la multiplication des délégations d’assurance de prêt, qui est un moyen vous permettant de réduire jusqu’à 40 % le coût de votre assurance emprunteur. En effet, la banque prêteuse n’a plus nécessairement le monopole sur votre assurance de prêt. Il y a donc potentiellement un manque à gagner pour votre organisme prêteur, qui pourrait alors être compensé par une hausse des taux d’intérêt.

Mais ici aussi, pas d’inquiétude : bien que la délégation d’assurance emprunteur soit un moyen efficace de faire des économies, son développement actuel n’est pas en mesure de pousser les banques à agir sur leurs taux. Vous êtes donc assuré de pouvoir emprunter dans des conditions avantageuses pendant encore une bonne période.

Crédit immobilier
Obtenez le taux le plus bas !
Et réalisez votre projet immobilier
Démarrer l’étude
Étude gratuite et sans engagement