Crédit immobilier

Publié le 11 mai 2016

Situation professionnelle et octroi de crédit immobilier

Un emploi stable est nécessaire pour obtenir un prêt immobilier. Emprunter reste possible quelle que soit votre situation professionnelle, sous conditions.

Si vous souhaitez souscrire un crédit immobilier, vous vous êtes certainement questionné sur votre situation professionnelle. Est-elle suffisante pour qu’un emprunt vous soit accordé ? Sachez que votre contrat de travail ne conditionne pas à lui seul l’octroi d’un prêt !

 

La gestion de vos finances est un aspect analysé de près par les organismes prêteurs

Les banques commencent toujours l’étude de votre demande de prêt par l’analyse de votre façon de gérer vos ressources financières. En fonction des établissements, une personne en CDI parfois à découvert peut être autant considérée qu’une personne en CDD avec un budget stable et de l’ancienneté dans son domaine d’activité. Par exemple, un CDD avec trois années d’expérience et sans période de chômage est un bon candidat au crédit immobilier. La stabilité est un élément important puisqu’elle renvoie de vous l’image d’un emprunteur capable de maintenir un équilibre entre dépenses et prévoyance.

Au moment de la demande de votre projet, la banque tiendra compte de vos prêts en cours de plus de 12 mois. Un trop grand nombre de prêts peut être problématique. En effet, afin de vous éviter une situation de surendettement ou qui s’en approche, les établissements peuvent vous refuser l’octroi d’un crédit immobilier. En conséquence et dans la mesure du possible, il est donc bon de rembourser vos crédits actuels avant de vous lancer dans un prêt immobilier. Sauf si votre capacité d’endettement reste élevée.

À ce sujet, c’est notamment votre reste à vivre, à savoir la somme qu’il vous reste une fois l’ensemble de vos charges mensuelles payées, qui sert à la prise de décision.

 

Votre situation professionnelle est une garantie supplémentaire

Bien entendu, un CDI est toujours apprécié des banques car il sécurise davantage l’opération. Ce type de contrat peut aussi faciliter la constitution d’un apport personnel.

Mais d’autres situations professionnelles peuvent aider : une augmentation régulière de vos revenus, une évolution de votre carrière en perspective, etc. Les primo-accédants peuvent se trouver dans ces types de situations et ont donc toutes les chances d’obtenir un crédit immobilier.

Quel que soit votre contrat de travail, sachez qu’un courtier démarche ses partenaires financiers dans le but de trouver le financement le mieux adapté à votre profil. Le plus souvent, l’offre retenue présente un taux d’intérêt plus faible que celui qu’une banque peut vous proposer en direct.

Crédit immobilier
Obtenez le taux le plus bas !
Et réalisez votre projet immobilier
Démarrer l’étude
Étude gratuite et sans engagement