Crédit immobilier

Publié le 26 août 2016

Taux d’intérêt négatifs des crédits immobiliers : encore peu probables

La baisse continue des taux de crédits immobiliers soulève une question : les taux d'intérêt négatifs sont-ils amenés à devenir une réalité ?

C’est une expression qui revient régulièrement ces derniers temps : les taux d’intérêt négatifs. En cause, la chute constante des taux de crédits immobiliers, historiquement bas. Ne vous y méprenez pas : ces taux ne sont pas négatifs pour les emprunteurs, qui y trouveraient un vrai intérêt !

 

Qu’entendre par taux d’intérêt négatifs ?

Un taux est qualifié de négatif lorsqu’il passe sous la barre de 0 %. Dans cette situation, la banque assure une part plus ou moins importante des mensualités de votre prêt immobilier. Comme pour les taux classiques, la part remboursée varie en fonction du niveau du taux d’emprunt.

Or aujourd’hui en France, les contrats de crédits immobiliers ne peuvent pas être souscrits à un taux négatif. Le modèle français du financement immobilier ne prévoit pas cette possibilité à l’heure actuelle. En théorie, les taux variables devraient dans certains cas vous permettre de bénéficier de ces taux d’intérêt négatifs.

 

Les taux variables, une fausse exception

Avant tout chose, rappelons qu’un taux variable évolue tout au long du remboursement du crédit, que ce soit à votre avantage ou non. Les variations sont alors fixées par votre banque, sur la base d’un taux de référence dont le plus utilisé est l’Euribor (Euro Interbank Offered Rate). Un taux variable peut être capé, son évolution est alors limitée par des valeurs minimales et maximales, fréquemment fixées à + 1 % et – 1 %. Enfin, notez que le nombre de banques proposant des taux variables est en diminution. Le tableau de bord mensuel de juillet 2016 de l’Observatoire Crédit Logement CSA souligne d’ailleurs que « la production à taux variable a pratiquement disparu du paysage ».

Même avec des taux variables non capés, obtenir des taux d’intérêt négatifs reste actuellement improbable. Ceci pour une raison principale : les commissions bancaires, qui alourdissent le coût total de votre crédit. Aujourd’hui, le taux fixe a donc l’avantage sur le taux variable. Les niveaux des taux d’emprunt étant historiquement bas, souscrire aujourd’hui est un choix avisé. Le poids des intérêts est moindre, ce qui se traduit par une capacité d’emprunt améliorée.

Que ce soit dans le cadre d’une souscription ou d’une renégociation de votre prêt, il est conseillé de passer par un courtier pour réellement tirer parti des taux bas des crédits immobiliers.

Crédit immobilier
Obtenez le taux le plus bas !
Et réalisez votre projet immobilier
Démarrer l’étude
Étude gratuite et sans engagement