Crédit immobilier

Emprunter à deux : comment bien s’assurer en cas de décès ou d’invalidité ?

Lorsqu’une banque accorde un crédit immobilier elle demande aux emprunteurs de souscrire une assurance couvrant le décès ou l’invalidité. Mais quand les emprunteurs sont deux, la répartition de l’assurance, appelée la quotité, dépend du choix des emprunteurs. Un choix qui est loin d’être anodin.

En effet, si l’un des deux emprunteurs décède ou n’est plus en mesure de rembourser sa part du crédit immobilier, que se passe-t-il ? Pour être certain de toujours rester couvert, le plus simple est encore de choisir une couverture au prorata du remboursement de chacun des emprunteurs.

Par exemple, si l’un rembourse 40 % et l’autre 60 %, l’assurance remboursera dans les mêmes proportions. Et ainsi de suite, si vous payez chacun 50% ou même si un emprunteur rembourse 100%. Ceci fonctionne même en cas de décès, par exemple grâce à une assurance de ce type, une mère au foyer ne se retrouvera pas avec le crédit de la maison à rembourser.

Dans le cas d’un profil très risqué, il peut être prudent d’avoir une couverture à 200 %, soit 100 % pour chacun des deux emprunteurs. Ainsi, en cas de problème le crédit sera intégralement pris en charge par l’assurance de prêt.

Crédit immobilier
Obtenez le taux le plus bas !
Et réalisez votre projet immobilier
Démarrer l’étude
Étude gratuite et sans engagement