Guide de l'assurance de prêt

CAS N°1 : Économisez sur votre assurance de prêt immobilier

Votre projet immobilier se concrétise : félicitations ! Il ne vous manque plus que l’assurance de prêt. C’est une étape importante car le montant de ce contrat d’assurance viendra s’ajouter aux remboursements de votre crédit immobilier. Voici la démarche à suivre pour choisir son assurance et réaliser des économies.

Les besoins en assurance de prêt varient d’un emprunteur à l’autre. Bien souvent, toute cette mise en place paraît complexe. Les termes utilisés y sont pour beaucoup : garanties, quotités, PTIA, ITT, ITP,…

Ne laissez pas un vocabulaire obscur, parfois difficile à comprendre, vous détourner d’une possibilité de réaliser de vraies économies sur votre crédit !

Découvrons ensemble l’univers de l’assurance de prêt.

Les garanties de l’assurance emprunteur

Il existe des garanties obligatoires, comme la garantie décès, mais aussi des garanties complémentaires que vous pouvez choisir de souscrire en plus comme la garantie chômage.

La garantie décès

Comme son nom l’indique cette garantie intervient en cas de décès de l’emprunteur assuré. O combien importante pour un prêt immobilier qui constitue un montant très élevé, elle évite les situations pouvant devenir catastrophiques si le remboursement se trouvait déporté sur les héritiers. Elle est donc obligatoirement mise en place par les compagnies d’assurance.

La garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)

Elle intervient lorsque l’assuré a subi un traumatisme rendant obligatoire le recours d’une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie. Il y a souvent une limite d’âge à cette garantie, 65 ans par exemple.

La garantie Interruption Temporaire de Travail / Interruption Permanente de Travail (ITT/IPT)

Elle est activée en cas d’incapacité ou d’invalidité empêchant l’assuré de pratiquer son activité professionnelle ou toute autre activité lui assurant des revenus. Une franchise entre en ligne de compte. En général elle est de 90 jours, cela signifie que la garantie ne prendra effet que 90 jours après le début de l’arrêt de travail. Cette garantie est désactivée au passage de l’assuré à la retraite, ou à partir de 65 ans (selon les organismes).

La garantie Perte d’emploi

Elle n’est pas proposée par tous les organismes et est extrêmement encadrée (type de contrat de travail, régime d’assurance chômage, âge …). Si vous souhaitez en bénéficier, renseignez-vous auprès de l’un de nos conseillers.

Bon à savoir : Il existe certains cas particuliers. Dans le cadre d’un investissement locatif, sachez que les garanties ITT et IPT peuvent ne pas être exigées, les loyers perçus par l’assuré sont jugés suffisants pour garantir la fin du remboursement du prêt.

Pensez à vérifier aussi :

Le délai de carence

Attention, à la souscription de votre contrat vous ne pourrez pas bénéficier immédiatement d’une indemnisation. Il faudra attendre la fin du délai de carence pour que les garanties se déclenchent.

Le plafond d’indemnisation

Dans le cas de la garantie chômage par exemple, l’organisme prendra en charge vos remboursements en cas de perte d’emploi pendant une durée maximum et non sur la totalité de votre période de chômage. Celle-ci est souvent située autour de 4 années d’indemnisation sur la totalité de la durée du crédit, dont 1 an consécutif maximum.

Les exclusions et limitations de garanties

Comme pour tout contrat d’assurance, les garanties de l’assurance de prêt comportent des exclusions. C’est-à-dire que les garanties sur les risques sont soumises à condition. Ainsi, les garanties ne couvrent généralement pas les conséquences de catastrophe climatique ou de guerre civile par exemple. A cela s’ajoute des limitations comme la pratique d’un sport à risque par exemple. Pensez à bien lire votre contrat ou à nous demander si vous avez le moindre doute.

Les quotités de l’assurance DE PRÊT

Par définition, la quotité d’assurance représente la part du capital qui sera remboursée par votre organisme assureur.
Les quotités sont à définir par « tête », c’est-à-dire par emprunteur. Lorsque l’on dit que vous êtes assurés à 100%, cela signifie que vous vous garantissez le remboursement complet de votre capital en cas de problème. Si vous êtes seul à emprunter, vous aurez bien sûr 100% de quotités.

Si vous avez un co-emprunteur, vous pourrez alors choisir la combinaison que vous préférez : 25% sur l’un, 75% sur l’autre, ou bien 50-50 etc. Mais vous pouvez aussi placer vos quotités à 100% sur chaque emprunteur. Néanmoins sachez que cela augmentera sensiblement le coût de l’assurance. Nombreuses sont les compagnies d’assurance à pratiquer des tarifs « couples ». Sachez également qu’à minima, les quotités sur les garanties de décès doivent être placées à 50/50 dans le cas de deux emprunteurs.

Les cotisations et les frais de dossier

Les cotisations de l’assurance de prêt représentent la somme que vous allez payer et qui s’ajoutera au montant du remboursement de votre crédit. Elles dépendent des garanties de leurs quotités. Elles sont souvent mensuelles, mais certains organismes vous proposent un fractionnement : par mois, par trimestre, par semestre, voire même annuel. Plus rare mais envisageable, il est aussi possible de régler le montant de son assurance en une seule fois.

Qui dit mise en place d’un dossier, dit aussi « frais » :

  • Frais de dossier : bien souvent à hauteur de 20€, selon l’organisme.
  • Frais de courtage : 0€ ! Parce que pour Crédit Immobilier Direct, un bon conseil, ça n’a pas de prix.

Les frais de dossiers et les modalités de remboursement dépendront de l’organisme avec lequel vous souhaiterez établir votre assurance de prêt. Votre conseiller vous orientera selon votre recherche.

La mise en place de la délégation d’assurance emprunteur

 

Nous vous facilitons la vie en vous proposant un formulaire en ligne entièrement gratuit. Vous pouvez le remplir tranquillement de chez vous, puis nous l’adresser sans aucun engagement.

Quelques informations suffisent pour renseigner les différents champs de ce formulaire. Tout ce que vous nous communiquerez restera strictement confidentiel.

Dès que vous aurez terminé l’envoi de votre demande, à l’issue de la dernière étape de saisie, elle sera transmise immédiatement à un spécialiste. Il vous contactera sous 24h et sera votre interlocuteur privilégié durant toute la recherche de votre assurance de prêt.

Être « télécourtier 100% web de proximité » c’est pour vous la garantie de faire appel à un spécialiste à distance, tout en pouvant le solliciter et rester informé à chaque étape de votre demande. Vous pouvez nous contacter à tout moment que ce soit par mail, par téléphone ou même par courrier. Si votre spécialiste n’est pas disponible au moment où vous avez besoin de lui, un de ses collègues saura prendre le relai pour vous satisfaire au mieux.

Votre conseiller étudiera votre demande et vous orientera vers la meilleure formule d’assurance emprunteur. Sur votre accord, il montera votre dossier auprès de nos assureurs partenaires et vous accompagnera jusqu’à la signature de la meilleure offre d’assurance de prêt.

Attendez-vous à devoir fournir quelques pièces justificatives de votre situation personnelle pour finaliser la création de votre contrat d’assurance emprunteur. En général, la demande d’adhésion suffit chez la plupart des assureurs.

Elle comprend :

  • Les questionnaires de santé que vous devez retourner signés à l’organisme que vous aurez sélectionné.
  • Une copie de votre carte nationale d’identité
  • Votre relevé d’identité bancaire afin de prélever vos règlements.

En résumé nous vous rappelons quelques points clés de la recherche d’une assurance de prêt :

  • Prenez bien connaissance du détail des garanties et de leur niveau de prise en charge.
  • Surveillez la cohérence des délais de carence avec vos besoins.
  • Quelles sont les exclusions, et sont-elles en accord avec vos souhaits ?
  • Enfin, soyez bien conscient du coût total de cette assurance sur la durée du prêt notamment si vous envisager d’ajouter des garanties complémentaires.